De l’esclavage au racisme : l’histoire d’une famille africaine et américaine

Plusieurs centenaires ont passés depuis la fin de l’esclavage et il y a toujours un racisme très présent envers les noirs aux Etats-Unis. Comprendre l’histoire permet de comprendre les fondements de la société aujourd’hui. C’est de cela que je vais vous parler aujourd’hui.

Il y a quelques temps, j’ai fini de lire un livre qui m’a vraiment beaucoup touché et cela faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé. C’est pour cela que je souhaite vous en parler aujourd’hui, vous raconter ce qui m’a touché et pourquoi selon moi, vous devriez lire ce livre.

no home

Le livre en question est « No home » de Yaa Gyasi. Il raconte l’histoire de deux lignées dans une même famille. On apprend au début de l’histoire qu’une femme a eu deux filles avec deux hommes différents mais ces deux filles ne se connaissent pas et ne savent pas que l’autre existe. Tout commence au Ghana à l’époque du commerce des esclaves dans les années 1700. Une des sœurs se marie avec un anglais et participe donc à l’exploitation des noirs tandis que l’autre est capturée et envoyée en tant qu’esclave aux Etats-Unis. Le livre raconte l’histoire des descendants de ces deux femmes jusqu’à aujourd’hui. Il raconte comment l’esclavage et la colonisation ont marqué la vie de cette famille.

J’ai hésité à vous parler de cette histoire car c’est un sujet sensible qui touche les africains et noirs-américains, notamment comment ils sont traités et perçus par les blancs aujourd’hui et depuis plusieurs centenaires. N’étant pas noire, je ne me sens pas légitime pour dire que je comprends ce que les noirs peuvent vivre aux Etats-Unis aujourd’hui par exemple. Néanmoins, je souhaite ici partager avec vous mon ressenti vis-à-vis de ce livre et de cette histoire et considère avoir toute légitimité pour faire cela.

Ce que j’ai le plus aimé dans ce livre est le fait que l’histoire se passe sur plus de 200 ans. Chaque chapitre raconte l’histoire d’une personne sur une génération. Cela permet de voir comment l’histoire de la famille évolue avec l’histoire du monde. L’histoire débute avec le commerce des esclaves au Ghana puis évolue vers la guerre entre les Ashantis (un peuple du Ghana) et les Anglais pour la décolonisation jusqu’au Ghana d’aujourd’hui ; elle commence aux Etats-Unis par l’esclavage dans le sud puis la libération des esclaves, le combat pour les droits civiques jusqu’au racisme actuel. Cette manière d’écrire cette histoire permet vraiment de comprendre comment on en est arrivé là aujourd’hui. Par-là, je veux dire qu’est-ce qui fait qu’il y a toujours autant de racisme aujourd’hui envers les noirs ? En 2018, il est pour moi évident qu’il ne devrait pas y avoir de différence entre les blancs et les noirs, mais lire ce livre m’a rappelé tous les combats que les noirs ont dû affronter de par le monde pour défendre leurs droits humains. Bien sûr, je savais déjà que l’esclavage ou la guerre civile aux Etats-Unis avaient existé mais ce livre aborde ces thèmes sous le prisme d’une histoire familiale et on peut donc voir directement l’impact de ces horribles périodes de l’histoire sur la vie des personnages.

no home 2.jpg

Ensuite, ce que j’ai aussi trouvé intéressant est le fait que les personnages connaissent l’histoire de leurs ancêtres à 2 ou 3 générations en arrière maximum. L’histoire de 7 générations est racontée dans le livre. Ce qui, je trouve, est assez réaliste car aujourd’hui, il est assez rare que l’on connaisse la vie de nos ancêtres à plus de trois générations, à moins de faire des recherches généalogiques. Hors le fait de connaître la vie des personnages sur 7 générations permet de mieux comprendre  l’évolution de la vie de chacun et les difficultés que rencontrent les personnages. Cela pose la question de l’identité, du transgénérationnel, de l’inconscient… et bien sûr de se rendre compte que l’histoire familiale a un réel impact sur la vie de chacun. Même si l’on pense que chacun est maître de son destin, le bagage que l’on traine dès notre naissance est bien plus important que ce que l’on croit.

Enfin, ce livre m’a donné envie de lire plus de livres d’histoire romancés ou non. Car bien connaître l’histoire permet de mieux comprendre les enjeux actuels auxquels nous avons à faire face. Cependant, dans le  livre un des personnages est prof d’histoire et je cite : « c’est le problème de l’histoire. Nous ne pouvons pas connaître ce que nous avons ni vu, ni entendu, ni expérimenté par nous-mêmes. Nous sommes obligés de nous en remettre à la parole des autres. Ceux qui étaient présents dans les temps anciens ont raconté des histoires aux enfants pour que les enfants sachent, et qu’eux-mêmes puissent raconter ces histoires à leurs enfants. Et ainsi de suite, ainsi de suite. Mais maintenant, nous arrivons au problème des histoires conflictuelles. Nous croyons celui qui a le pouvoir. C’est à lui qu’incombe d’écrire l’histoire. Aussi, quand vous étudiez l’histoire, vous devez toujours vous demander : quel est celui dont je ne connais pas l’histoire ? quelle voix n’a pas pu s’exprimer ? Une fois que vous avez compris cela, c’est à vous de découvrir cette histoire. A ce moment-là seulement, vous commencerez à avoir une image plus claire, bien qu’encore imparfaite. » Mais aujourd’hui un bon nombre de livres d’histoires ont été écrit par des blancs dans une situation de domination. On se retrouve donc avec l’histoire du point de vue des blancs, intéressant bien sûr mais certainement pas la vérité car l’Histoire n’est qu’une histoire de point de vue.

En espérant que cet article vous aura donné envie de lire ce livre. Si tel est le cas, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !

4 commentaires sur “De l’esclavage au racisme : l’histoire d’une famille africaine et américaine

  1. Merci pour cette idée de lecture que je vais suivre :-). Du coup j’ai pensé à un autre livre qui pourrait te plaire : La maison de Sugar Beach d’Helen Cooper, une histoire vraie d’une famille qui se croise avec l’histoire du Libéria. Existe en ebook!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s