Le volontariat dans un éco-village (3/3)

Dernier article de la série sur l’éco-village. Celui ci- va parler du volontariat, car avant de partir, je me demandais quel type de volontariat on allait me demander, je pense donc que ça peut intéresser d’autres personnes.

Je ne suis restée qu’une semaine donc le type de volontariat que j’ai fait est assez limité mais vous pouvez déjà avoir une bonne idée de ce que c’est.

Je souhaite aussi préciser que certaines journées, les activités ne prenaient pas 4h de temps donc j’avais un peu plus de temps pour me relaxer.

1. Nettoyage

Le volontariat sert en priorité à maintenir le lieu en état pour un bon fonctionnement donc je me suis retrouvé à faire du nettoyage plusieurs fois : nettoyer les couvertures (sans qu’il y ait de machine à laver bien sûr :-)) et laver le salon, faire la poussière, passer le balai…

PC290054.JPG

 

2. Agriculture

L’éco-village a aussi un « jardin » énorme qu’il faut cultiver. Cela demande énormément de travail et ça a été pour moi les tâches les plus difficiles physiquement, aussi parce que c’était en plein soleil et qu’en fin de matinée il fait chaud, très chaud. J’ai donc arrosée certaines parcelles au seau, qu’il faut aller remplir et remplir et remplir. J’ai aussi récolté des fleurs de Jamaïque afin d’en faire des infusions plus tard.

PC290050.JPG

3. Cuisine

Puisque beaucoup de choses sont cultivés sur les lieux. Il faut les préparer afin de les cuisiner. J’ai du écosser du guandu. C’est comme écosser des petits pois sauf que ce sont des légumineuses et c’est donc sec. J’ai fait ça pendant 4h et autant vous dire que c’était une des activités les plus ennuyantes du monde. J’ai aussi aidé à préparer la nourriture pour les repas. Cela ne différenciait pas trop de la maison car je ne m’occupais pas de la partie cuisson et ne gérais donc pas le feu.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Cette semaine a été varié en activités, certaines difficiles, certaines ennuyeuses, certaines longues mais toutes un apprentissage. Si vous souhaitez partir dans un éco-village, voilà ce à quoi vous pouvez vous attendre à faire.

J’espère que cette série sur l’éco-village Goloka vous aura plus car ça a été pour moi une expérience très intéressante au niveau de la découverte du lieu, des traditions ancestrales, des différentes croyances, du travail, du temps avec moi-même. Même si l’expérience n’a pas été facile, je ne regrette absolument pas de l’avoir fait et en ressort enrichie humainement.

Cela vous-a-t-il donné envie d’aller faire un séjour dans un éco-village ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s