Les violences médicales selon Martin Winckler

Martin Winckler est un médecin français qui a écrit plusieurs livres dont le très connu « Le choeur des femmes » qui parle de violences gynécologiques. Je n’ai pas encore lu ce livre, je sais !! (Il est sur ma liste). Non, moi j’ai lu « Les brutes en blanc » qui parle de violences médicales de manière générale, et c’est de ça dont je souhaite vous parler aujourd’hui.

Tout d’abord, je ne peux que vous recommander de lire ce livre. Il fait prendre conscience du comportement de certains médecins totalement inadmissible. Et surtout, il permet de nous faire prendre conscience, qu’en tant que patient.e, nous avons le pouvoir. Le pouvoir de dire ce que nous acceptons et ce que nous n’acceptons pas : NOUS décidons.

Les brutes en blanc

1. La maltraitance

Je souhaite partager avec vous un extrait de ce livre afin de bien comprendre ce qu’est la maltraitance, car ce n’est pas toujours évident d’identifier certains faits comme de la maltraitance car ce sont des faits très communs.

« Est maltraitant le médecin qui reproche au patient d’ « être trop exigeant », « toujours insatisfait », d’être malade parce qu’il s’est « mal comporté », de ne pas aller mieux parce qu’il « y met de la mauvaise volonté » ou parce que « c’est dans sa tête ».

Est maltraitant le médecin qui manifeste du mépris pour les croyances, les sensations ou les sentiments du patient. « Ce que vous me racontez, c’est n’importe quoi ! »

Est maltraitant le médecin qui insulte (« Vous êtes complètement folle de vouloir garder cet enfant alors qu’il est trisomique ! »), qui engueule (« Vous êtes inconscient de ne pas vouloir vous faire opérer ! Pensez à votre famille ! ») ou qui punit (« Puisque c’est comme ça, je ne vous renouvelle pas votre prescription ! »).

Est maltraitant le médecin qui fait mal et trouve ça normal : « Oh, comme vous êtes douillette ! » Le médecin qui impose : « Vous devez prendre ce traitement, c’est comme ça et pas autrement ! » Celui qui juge : « Vous n’avez aucune volonté ! Vous devriez être capable de faire ce régime ! » Celui qui pratique le chantage ou la menace : « Si vous ne faites pas ce que je vous dis, je ne réponds plus de rien ! D’ailleurs, je ne vous soignerai plus ! » « Si vous ne voulez pas vous plier à mes prescriptions, je préviendrai vos parents ! ».

Une relation médicale maltraitante n’est donc pas difficile à reconnaître. C’est une relation abusive. »

Quand j’ai lu tout ça (et encore, il y a beaucoup de témoignages dans le livre), je n’y revenais pas. Comment était-ce possible de vivre encore ce genre de comportement de la part de personnes qui sont sensées nous soigner dans les années 2010 ?

C’est pour cela que j’ai souhaité écrire cet article : sensibiliser afin de pouvoir réagir si un jour, cela nous arrive !

Dans le livre, Martin Winckler parle des violences gynécologiques, psychiatriques, en cancérologie, en neurologie, chez les généralistes… Il y a également toute une partie sur le système français : l’éducation des médecins qui est catastrophique, la maltraitance institutionnelle, le rôle des laboratoires pharmaceutiques, l’entraide entre médecins avant le bien-être du patient… En fait, la maltraitance est partout !

M Winckler

2. Comment réagir face à la maltraitance ?

Personnellement, j’ai retenu 2 choses :

  • si vous êtes maltraités par un médecin et que vous lui faites remarquer et qu’il ne réagit pas ou n’en a rien à faire, prenez vos affaires et partez sans payer.
  • si vous le souhaitez, vous pouvez portez plainte au tribunal pour maltraitance.

Enfin, j’ai trouvé la conclusion du livre très bien écrite et porteur d’un message important alors je la partage également avec vous :

« La maltraitance médicale est une réalité en France, et elle est très répandue. Pour autant, elle n’est pas inévitable. L’arme principale des professionnels maltraitants, c’est de laisser entendre qu’on ne peut rien contre eux. Il est temps qu’ils cessent de se croire tout-puissants. Pour cela, il faut que les citoyens agissent.

Et, en ce domaine, il n’y a pas de petit combat : demander qu’on vous écoute et qu’on vous explique, dire non quand on cherche à vous imposer ce que vous ne voulez pas, c’est déjà une victoire.

Vous méritez d’être bien soigné.

Faites entendre votre voix. »

Connaissiez-vous Martin Winckler ? Avez-vous déjà lu certains de ses livres ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s