Accepter de dire non à ce qui ne nous correspond pas

Refuser des opportunités qui, sur le papier, paraissent super et qui pourtant ne nous correspondent pas. C’est aujourd’hui une décision extrêmement difficile à prendre dans notre société car tout le monde veut donner son avis et notre peur intérieure nous pousse à aller dans le sens de la raison. Pourquoi dire non peut être une des meilleures décisions de votre vie ?

Il y a environ 1 an, j’étais en recherche d’emploi. J’ai passé un entretien auprès d’une entreprise et je n’ai pas été reçue. Plusieurs mois plus tard, alors que je suis en poste et que celui-ci va se finir pas longtemps après, cette entreprise me rappelle pour me dire que la personne qu’ils ont embauchée est partie pour un CDI et donc ils souhaitent me revoir en entretien. Sur le coup, j’ai dit ok, mais j’étais en vacances et je devais voir pour m’organiser à mon retour. Cela m’a donné quelques jours pour réfléchir à la situation. Je me posais plein de questions car à la fin du mois, je n’avais plus de travail et pourtant au fond de moi, je sentais que je ne voulais pas de cet emploi qu’on pensait me proposer. Je n’en voulais pas et pourtant comment pouvais-je refuser un travail ? On sait très bien que c’est compliqué de trouver un emploi aujourd’hui et je n’avais pas d’autres opportunités à ce moment-là.

Un soir, j’ai échangé avec une amie et la conversation que j’ai eue avec elle a tout changé. Elle m’a demandé : « Est-ce que tu veux ce travail ou pas ? » et j’ai répondu non. Elle m’a alors dit : « Et bien, tu n’y vas pas et puis c’est tout. Et tu ne regrettes pas ce choix même si dans plusieurs mois, tu es toujours au chômage, et tu te dis « si j’avais pris ce taf… ». Si tu n’en veux pas, c’est qu’il ne te correspond pas, donc quelque chose d’autre va arriver, quelque chose qui te correspond. »

Au final, j’ai refusé de les revoir en entretien et je suis passée à autre chose. Et effectivement, quelque chose qui me correspondait s’est présenté.

dire non 2

Je vous raconte cela aujourd’hui car une amie à moi se retrouve dans cette situation aujourd’hui. Et autant vous dire, que ce n’est vraiment pas une situation facile. D’autant plus que le lendemain de ma conversation avec cette amie je tombe sur un article dans le numéro de août-septembre 2018 de Happinez qui parle de ce sujet précisément. Le conseil qui est donné dans cet article est celui que j’ai reçu de mon amie : si cela ne te correspond pas, tu dis non. Après ces 2 événements, je me suis dit, c’est un signe je dois en parler. Donc si cet article peut aider une personne à prendre une décision, il aura été utile.

Nos décisions ne doivent pas se baser sur la peur ou les jugements des autres. Elles doivent se baser sur le fait de se sentir aligné ou pas. Aligné signifie que les choses que nous faisons, que nous disons sont en phase avec ce qui nous correspond vraiment. N’ayez pas peur de dire non à certaines choses, d’autres choses de mieux vont arriver. Quand une porte se ferme, une autre s’ouvre.

Et vous, vous êtes-vous déjà retrouvé dans cette situation ?

4 commentaires sur “Accepter de dire non à ce qui ne nous correspond pas

  1. Que le jugement des autres ne soit pas un critère pour le choix d’un boulot, je suis d’accord. Je mets quand même un bémol : un boulot « alimentaire » pour subvenir aux besoins premiers, ça existe aussi ! et plus souvent qu’on ne croit… et ce n’est pas toujours ce qu’on aurait souhaité faire !

    J'aime

  2. Je viens de lire un article sur Maslow, ce que tu évoques est l’étape ultime de sa pyramide. Mais il précise bien qu’on ne peut atteindre l’étape suivante qu’après avoir passé l’étape précédente, et ceci est vrai pour chacune des étapes de sa pyramide.

    J'aime

  3. La réflexion que tu développes ici me parle bien car je me suis déjà retrouvée – plusieurs fois- dans cette situation. En effet on est partagée par: suivre son instinct et se dire que quelque chose de « mieux » va arriver et à la fois il y a cette forme de pression sociale venant principalement de l’entourage qui s’inquiète de nous voir sans activité, en dehors des rails… Il faut alors une sacrée force mentale pour prendre du recul, s’écouter soi et non les autres. Et je suis persuadée que c’est lorsqu’on s’écoute soi que la magie opère et que les vraies belles opportunités viennent s’offrir à nous.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s