La masculinisation de la langue française

Il y a quelques jours, je suis allée à un festival de littérature féministe, la première édition cette année sur Rennes. Ce festival s’appelle Dangereuses lectrices et était assez sympa. Il y avait notamment une conférence sur la masculinisation de la langue française, plutôt intéressante.

Cette conférence était tenue par Eliane Viennot, une chercheuse sur tous ces sujets-là. Bien sûr beaucoup de choses ont été dites pendant cette conférence et je ne vais pas tout retranscrire ici, déjà parce que je n’ai pas pris assez de notes et puis ça serait bien trop long.

Deux points m’ont marqué pendant cette conférence :

1. Les femmes au pouvoir

Par le passé, quand les femmes ont été au pouvoir, c’est à ce moment-là que la masculinisation de la langue a reculé. Pas très étonnant quand on y pense, mais surtout de se dire, les hommes de tout temps, ont fait reculé les droits des femmes. Bon ok, ce n’est pas étonnant non plus, mais ça fait bien ch***.

livres 2

2. Certains mots seulement ont été masculinisés

Des mots comme auteur, docteur, recteur, ambassadeur, député, chef, écrivain, professeur ne sont pas féminisés. Certains le sont aujourd’hui mais ne l’ont pas toujours été. Mais le plus intéressant dans l’histoire c’est que jusque dans les années 1500 – début 1600, les équivalents de ces mots féminisés existaient : autrice, doctoresse, professeure… et étaient utilisés. Quand ont-ils disparu pour certains ? A partir du moment où les femmes sont arrivées sur la place publique, où elles ont pu exprimer leurs pensées, créer… A ce moment-là, les hommes ont bien du accepter qu’elles soient là. Alors ils se sont dit : « ok, mais dans ce cas-là, on dira d’une femme qu’elle est auteur, car normalement ce sont les hommes qui écrivent… ». Et puis l’académie française est née et c’est elle qui a fait les règles pendant des années et les faits toujours d’ailleurs. Et qui trouve-t-on dans cette assemblée ? Des hommes ! Même si aujourd’hui il y a des femmes, elles sont très peu nombreuses. Ce changement de vocabulaire a d’abord commencé avec tous les métiers de la créativité, puis s’est élargit à la médecine et au droit pour finir avec les politiques et les grandes administrations.

La masculinisation de la langue ne s’arrête pas à quelques mots bien sûr mais aussi à des règles comme « le masculin l’emporte toujours sur le féminin » (ce qui n’a pas toujours été le cas), des pronoms masculinisés… Il y a en fait plein de choses à dire à ce sujet, c’est très intéressant.

Si vous souhaitez déjà faire quelque chose de votre côté, n’hésitez pas à utiliser des mots comme autrice ou doctoresse car ces mots existent et ont été utilisés en France pendant des siècles !

Est-ce que vous connaissez d’autres exemples de masculinisation de la langue ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s