Être qui l’on veut être

Si vous deviez définir votre caractère, façon d’être en 10 mots, quels seraient-ils ? Je vous propose de vous poser quelques minutes et de faire l’exercice. Continuez la lecture, seulement quand vous l’aurez fait. Une fois que vous l’avez fait, déterminez, parmi ces mots, lesquels vous ont été attribué quand vous étiez petit ? Exemple, aujourd’hui je me décrits comme sociable car mes parents m’ont toujours dit que j’allais vers tout le monde quand j’étais petit.

Il y a quelques temps, j’ai participé à un exercice où des personnes qui me connaissent assez peu devaient dire ce qu’elles aimaient chez moi. C’est un exercice très intéressant. La plupart des choses ne m’ont pas surprises car ce sont des choses que beaucoup de monde m’ont déjà dit, mais certaines choses sont sorties du lot parce que je ne m’y attendais pas du tout. Et je ne m’y attendais pas du tout car on m’avait plutôt reproché l’inverse étant plus jeune et moins jeune d’ailleurs.

Puisque on m’avait reproché certaines choses, je me les étais appropriée et j’avais considéré que ça faisait partie de moi. Réaliser que ce n’est pas vrai m’a permis de comprendre certaines choses.

1. Ne jamais prendre pour acquis ce que l’on pense des gens

Je pense que quand on connaît quelqu’un depuis longtemps, on a tendance à la définir selon des traits de caractère que l’on a observé chez elle par le passé. Mais en faisant ça, on peut aussi mettre la personne dans une boîte qui elle-même croit être comme ça et continue donc d’agir de la même manière. Et en faisant ça, on ne prend pas non plus en compte le fait que la personne peut évoluer et que donc certains traits de caractère ou façon d’être qu’elle a pu exprimer auparavant ne lui correspondent plus à ce jour.

valeurs

2. Ce que nous pensons de comment les gens sont nous appartient

Si je considère que telle personne est de telle manière pour telle raison, c’est parce que j’interprète la situation selon mes expériences et mon système de valeurs. Donc par exemple, si je dis à telle personne qu’elle est méchante pour je ne sais quelle raison, cela est définit par mon système de valeurs et de croyances. Cela m’appartient et en aucun cas cela veut dire que la personne est méchante.

Évidemment, je ne parle pas ici des choses illégales comme les crimes racistes, homophobes…

Donc quand quelqu’un vous décrit que ce soit en positif ou en négatif, cela ne vous appartient pas. C’est sûr, c’est toujours agréable de s’entendre dire des compliments mais au final, c’est l’égo qui parle. Car si ça vous touche quand quelqu’un vous dit quelque chose de gentil sur votre façon d’être, ça vous touchera aussi quand quelqu’un dira quelque chose de négatif. Or, rien ne vous appartient. La seule chose qui compte, c’est ce que vous vous pensez de vous-même et que votre comportement soit aligné avec ce que vous avez envie d’être selon votre système de valeurs en pensant à toujours prendre en compte de ne pas blesser les gens autour de nous.

Et vous, qu’est-ce que vous pensiez être et que finalement vous n’êtes pas ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s