Ne pas attendre que l’orage passe

Ça fait bien longtemps que je suis persuadée qu’il faut profiter de la vie maintenant et ne pas attendre car on ne sait pas de quoi demain sera fait. Quand j’entendais des personnes dire « je préfère travailler maintenant et je profiterai des voyages quand je serai à la retraite », je me disais « qui dit que tu vivras jusqu’à la retraite ? qui dit que ta santé sera assez bonne pour voyager à ce moment-là ? ». Je ne comprenais pas cette mentalité jusqu’à ce que je me retrouve moi-même dedans sans m’en rendre compte.

Je viens de finir un livre de Frédéric Lenoir : « Vivre ! dans un monde imprévisible ». Il a écrit ce livre suite à l’épidémie du Covid 19. Sur la quatrième de couverture il a écrit un paragraphe qui m’a pas mal fait réfléchir :

« Il a suffi d’un virus lointain pour que le cours du monde et de nos vies soient bouleversé. Vivre, ce n’est pas attendre que l’orage passe, c’est apprendre à danser sous la pluie, disaient les Anciens. Je suis convaincu que plus rien ne sera comme avant et qu’il nous faut apprendre à développer nos ressources intérieures pour vivre le mieux possible dans un monde imprévisible. Puisse ce petit livre, écrit dans l’urgence du temps, apporter durablement lumière et réconfort à ceux qui le liront. »

En fait, j’ai réalisé que j’étais en train d’attendre que l’orage passe. Je me suis vue dire « quand ça sera redevenu normal », « j’attends que ça passe »… Je ne veux plus prendre l’avion tant que l’on est obligé de porter des masques. Je sors beaucoup moins de chez moi car j’habite dans une ville où il est obligatoire de le porter partout où on va et je trouve ça insupportable.

Frédéric Lenoir parle des traumas que l’on peut vivre dans sa vie. Il considère que le confinement/l’épidémie a été un trauma collectif et que l’on doit passer par un processus de résilience pour outrepasser ce trauma. Il explique qu’il existe 3 étapes dans la résilience : la résistance, l’adaptation et la croissance. Personnellement, je me rends bien compte qu’actuellement je suis dans la résistance. Je ne veux pas porter le masque et j’attends que les choses passent. Mais si les choses ne passaient jamais ? Si aujourd’hui était notre nouvelle normalité ?

Et même si les choses redeviennent normales un jour, il y a de grandes chances que l’on traverse d’autres crises (sanitaires ou autres). L’important est donc de voir le monde avec un nouveau regard, utiliser un nouveau prisme. Si je ne veux pas prendre l’avion à cause des masques, peut-être que je peux voyager différemment, faire du tourisme de nature dans ma région par exemple.

Car le plus important est de se rappeler que notre vie sur Terre est temporaire et que l’on n’a pas une seconde à attendre pour vivre pleinement. Arrêtons de nous dire, « je ferais ça quand… ». Non, on ne sait pas de quoi demain sera fait. Alors même si les conditions actuelles ne sont pas idéales, c’est à nous de nous adapter du mieux que l’on peut pour danser sous la pluie.

Et vous, qu’est-ce que vous avez mis en pause jusqu’à présent en attendant la fin du Covid ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s