Trouver sa famille spirituelle

Bonjour à vous. Cela fait bien longtemps que je n’ai pas écrit d’article sur ce blog. Principalement, parce que je n’avais pas d’inspiration. Sur ce blog, je partage ce que j’apprends et dernièrement, je n’ai pas eu l’impression d’avoir beaucoup appris ou alors seulement des choses que je ne souhaite pas encore partager ici. Peut-être un jour. Mais l’envie est forte d’écrire, me voici donc aujourd’hui avec un nouvel article. Je ne sais pas encore si j’écrirais un article par semaine dans le futur mais j’écrirais quand je serai inspirée.

Je souhaite aujourd’hui vous parler de famille spirituelle, ces gens qui partagent une certaine vision de la vie et du monde, qui sont ouverts à découvrir ce que l’invisible peut nous dire. Cela fait des années maintenant que j’ai commencé à emprunter un chemin d’introspection. Ce chemin m’a amené à découvrir et à m’ouvrir à beaucoup de sujets, à rentrer dans un nouveau monde qui était alors inconnu pour moi.

J’ai très peu de gens dans mon entourage avec qui je peux échanger sur ces sujets, avec qui je peux explorer car nous sommes tous sur des chemins très différents et beaucoup n’ont pas le même chemin que moi. C’est pour cela que j’ai déjà fait appel à des médiums, à des chamanes, participer à des moments où j’apprends sur l’énergétique, l’invisible, le chamanisme… Cela me permet de rencontrer des personnes sur le même chemin que moi (au moins pour ces sujets-là). Car on ne va pas se mentir, autrement, c’est un chemin très solitaire sur lequel il n’est pas toujours facile d’avancer.

Il y a quelques semaines, j’ai participé à un week-end chamanique et au-delà du contenu qui était très intéressant, ce qui m’a le plus plu c’est l’énergie qu’il y avait dans ce groupe. Des personnes avec qui je pouvais parler ouvertement de tous ces sujets sans être jugée, des personnes intéressées où les échanges ont été riches. Ça m’a fait un bien fou et je me suis sentie complètement remplie et nourrie à la fin de week-end.

Récemment, j’ai lu le livre « La science sacrée des chamans » de Nick Polizzi où il raconte en partie son histoire avec l’ayahuasca. Il a écrit un paragraphe sur comment il se sentait après sa première cérémonie : « Je ne connais personne ici depuis plus de 12 heures et pourtant, je suis avec eux plus ouvert et plus honnête que je ne l’ai jamais été. Un lien s’est formé au sein de notre groupe de survivants. Nous sommes une famille spirituelle. »

C’est exactement ce que j’ai ressenti à la fin de ce week-end chamanique. Cela m’a conforté dans l’importance d’avoir une famille spirituelle avec qui l’on peut partager en toute authenticité et vulnérabilité qui nous sommes.

Et vous, est-ce que vous l’avez trouvé votre famille spirituelle ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s