Etre soi

« Le pouvoir de la vulnérabilité » est le premier livre de Brené Brown que j’ai lu. Il a eu un vrai impact dans ma vie et a remis la vulnérabilité au centre. J’en ai d’ailleurs écrit un article ici. Je ne sais pas quelle est votre relation aux livres mais moi, ils m’appellent. Ça veut dire que je peux les acheter un jour et les lire 3 ans plus tard, quand c’est le moment. Le livre que je viens de finir est un de ceux-là. Je l’avais chez moi depuis un bout de temps, je voulais le lire mais je sentais que ce n’étais pas le moment, jusqu’à récemment.

Dans « the gifts of imperfection », Brené Brown partage 10 idées pour vivre une vie « wholehearted » – je ne sais pas trop comment je traduirais ce mot, mais je dirais une vie entière, sans concession en écoutant son cœur.

Dans ce livre, beaucoup de concepts sont abordés et je trouve très intéressant de voir comment ils sont tous interconnectés mais ici, je souhaite parler d’arriver à être pleinement soi.

Voici un paragraphe que je trouve particulièrement impactant :

« When we can let go of what other people think and own our story, we gain access to our worthiness – the feeling that we are enough just as we are and that we are worthy of love and belonging. When we spend a lifetime trying to distance ourselves from the parts of our lives that don’t fit with who we think we’re supposed to be, we stand outside of our story and hustle for our worthiness by constantly performing, perfecting, pleasing, and proving. »

Après la lecture de ce livre, je pense que pour arriver à être soi dans n’importe quelle situation, il faut 2 ingrédients : se détacher du regard de l’autre et en même temps, avoir le courage d’être vulnérable.

En réfléchissant à une situation que j’ai vécue il y a quelques semaines, j’ai compris qu’être soi voulait dire vivre l’instant présent. Je participais à une réunion où je devais donner mon avis. Pour une fois, je ne me suis pas posée 10 000 questions, j’ai partagé mes opinions, j’ai dit quand je n’étais pas d’accord, j’ai dit quand je ne comprenais pas…. J’ai été vulnérable et je n’en avais rien à faire de ce que les autres pensaient de moi. Je ne me suis pas dit : « et si je dis ça, qu’est-ce que les autres vont penser ? ». Avoir des pensées comme celle-là vous sort complètement de l’instant. Vous ne vivez plus, vous vous observez vivre, ce qui est très différent. Quand je lâche le regard de l’autre et que je suis vulnérable alors je ne suis plus dans le mental, je vis l’instant tout simplement. Si je vis l’instant alors je suis moi et je ne suis plus la projection que j’ai envie que les autres voient de moi. Pour une fois j’ai lâché cette peur du jugement et j’ai juste participé, j’ai pleinement vécu. Je peux vous dire que ça fait du bien. J’ai eu l’impression d’être à ma place et surtout d’être moi.

Personnellement, c’est un sujet (être soi) que je travaille depuis plusieurs années et ce n’est vraiment pas facile, mais j’ai enfin compris que l’un (se détacher du regard de l’autre) ne va pas sans l’autre (avoir le courage d’être vulnérable) si je souhaite vivre en toute authenticité.

Et vous, qu’est-ce que vous en pensez ? Est-ce que c’est aussi un sujet compliqué pour vous ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s