Pourquoi le racisme anti-blanc n’existe pas

En tant que femme, je considère qu’il est important pour les hommes d’admettre leur situation de domination dans laquelle ils se trouvent. Je considère donc qu’en tant que blanche, je dois admettre être dans une situation de domination. Plus qu’admettre, le plus important est de comprendre les phénomènes qui se jouent et, pour ma part, travailler à effacer ces rapports de domination.

Je viens de lire le livre « Le racisme est un problème de blancs » de Reni Eddo-Lodge. C’est une journaliste anglaise. Je trouve que le titre a été très mal traduit puisque le titre original est « Why I’m no longer talking to white people about race ». Personnellement, je le traduirais plutôt comme : Pourquoi je ne parle plus de race aux personnes blanches. Je me permets de faire cette précision car le titre français peut, je pense, freiner la lecture de ce livre. Hors, je l’ai trouvé vraiment très intéressant et je vous le recommande.

L’autrice recontextualise le racisme au Royaume-Uni à travers des faits historiques. Elle parle du système et du racisme structurel, du privilège blanc, de féminisme et de classe sociale. J’ai trouvé ce livre très complet car elle aborde le racisme à travers différents prismes, ce qui permet de prendre du recul et voir la problématique globale.

racisme

Mais revenons à mon sujet. Aujourd’hui, je souhaite parler de racisme anti-blanc et expliquer pourquoi cela n’existe pas. L’autrice en parle très rapidement dans son livre et cela m’a fait repenser à une conversation que j’avais eue avec des collègues il y a quelques mois. Une jeune avec qui je travaillais ne comprenait pas pourquoi le racisme ne pouvait pas être anti-blanc. Elle donnait l’exemple de personnes blanches vivant en Afrique, qui se faisaient agresser parce qu’elles étaient blanches. Pourquoi est-ce que cela ne pouvait pas être du racisme ?

En tant que blanc, nous ne nous rendons pas forcément compte de tous les enjeux auxquels les personnes de couleurs doivent faire face. Quand nous pensons au racisme, nous pensons aux suprémacistes blancs qui insultent, agressent les personnes de couleurs. Nous pensons aux policiers qui vont plus facilement contrôler et violenter les personnes de couleurs. Nous pensons à ce que nous voyons, ce qui est visible. Mais en réalité, le racisme est structurel. L’autrice le définit comme cela : « Le terme structurel est souvent le seul moyen de désigner ce qui imperceptible : les froncements de sourcils silencieux, les préjugés implicites, les jugements à l’emporte-pièce, sans fondement réel, sur la compétence d’une personne. »

En gros, comprendre le racisme consiste à intégrer que tous les préjugés que nous pouvons avoir et que nous associons à des couleurs de peaux ou origines sont racistes mais c’est aussi comprendre que les personnes de couleur auront moins de chances et d’opportunités dans tous les domaines de la vie que les personnes blanches. C’est exactement pour ça que le racisme anti-blanc n’existe pas. Ok, un blanc peut être victime de haine raciale mais ses opportunités d’avoir un travail, un logement ou je ne sais quoi ne vont pas être mis en péril par sa couleur de peau. Un blanc ne se dira jamais « ça m’est arrivé parce que je suis blanc », d’ailleurs un blanc ne se pose pas la question d’être blanc.

Si ce sujet vous intéresse, je vous conseille le podcast kiff ta race qui parle de tout ce qui touche au racisme et aux problématiques auxquelles les personnes de couleur doivent faire face.

Je ne sais pas comment vous vivez la situation actuelle, mais n’hésitez pas à partager dans les commentaires.

5 commentaires sur “Pourquoi le racisme anti-blanc n’existe pas

  1. Je lu le livre en anglais il y a deux ans de cela. Je l’ai trouvé très intéressant et en tant que personne noire, j’aimerais beaucoup trouver ce type de livre, du point de vue de la France. Il doit sans doute y en avoir, mais je n’ai jamais vu ce type de livre français être autant « médiatisé ». Il faut que je poursuive mes recherches.

    Je pense aussi que les personnes blanches qui pensent que le racisme anti-blanc existe ont soi, une envie bien particulière d’être victime ou alors font tout simplement la confusion entre racisme et insulte/discrimination. Par exemple être insulté de « sale blanc » ce n’est pas subir le racisme qui fait qu’à compétences égales, la personne noire ne sera pas recrutée parce qu’elle est justement noire, ou qu’à salaire égale, cette même personne n’obtiendra pas l’appartement qu’elle souhaite parce qu’elle est justement noire.

    Comme dit dans l’article, une personne blanche ne se demandera jamais ce que c’est d’être blanc. Si on lui demande ce que c’est d’être blanc, elle ne saura pas répondre, parce qu’être blanc dans notre société, est la normalité. Alors qu’une personne dite de « minorité ethnique » pourra.

    Et pour les personnes qui pensent encore que le racisme n’existe pas/plus : ce n’est pas parce qu’on ne le vit pas, que ça n’existe pas/plus.

    Aimé par 1 personne

    1. Je me suis dit la même chose à la fin de la lecture, du fait de trouver le même genre de livre mais avec un point de vue français. Je n’en ai pas encore lu (c’est sur ma liste) mais Rokhaya Diallo a écrit plusieurs livres sur le sujet.

      J'aime

    2. Je pense que certaines personnes blanches refusent de parler de racisme et vont tout faire pour « inverser » la situation car cela veut dire que l’on fait parti du côté des « méchants », même si l’on ne parle pas au niveau individuel mais au niveau systémique. Et qui veut faire partie des méchants ?

      J'aime

  2. «Ok, un blanc peut être victime de haine raciale mais ses opportunités d’avoir un travail, un logement ou je ne sais quoi ne vont pas être mis en péril par sa couleur de peau.»

    Donc, si je lis bien, un blanc victime de haine raciale n’est pas victime de racisme puisqu’il est blanc.

    Cette affirmation mériterait davantage d’explication, parce que, tel quel, ça semble être une absolution de la haine raciale. On ne pourra pas progresser dans ces conditions.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s