Créer un tableau de visualisation

Vous savez ce que vous souhaitez pour votre vie et vous avez envie de le visualiser. Vous ne savez pas ce que vous voulez pour votre vie et vous voulez y réfléchir. Vous êtes curieux. Si vous êtes dans au moins une de ces situations, cet article est fait pour vous.

J’ai découvert ce qu’était un tableau de visualisation fin 2017 et du coup, j’en avais fait un pour 2018. Puisqu’on arrive à la fin de l’année, je me dis que ça peut être intéressant de partager avec vous mon bilan et vous expliquer comment faire votre propre tableau.

Tout d’abord, un tableau de visualisation, aussi appelé vision board en anglais, est un objet visuel de ce que vous voulez voir arriver dans votre vie prochainement. Personnellement, j’en avais créé un pour l’année 2018 mais il n’est pas obligatoirement défini dans le temps.

tableau de visualisation.jpg

Voici à quoi ressemblait mon tableau de visualisation et je vais vous expliquer certaines significations : le marque page représentait la lecture et l’envie de revoir apparaître les livres dans ma vie. Les années précédentes, j’avais repris les études et donc plus lu des livres liés à ça que des livres juste pour le plaisir. Le moine représentait la méditation et l’envie d’avoir une pratique régulière. Toutes les images du bas représentaient les voyages et l’envie de revivre un gros voyage. Les 3 mots espagnols « hola, fiesta et pura vida » représentaient la pratique de l’espagnol et mon envie de reparler cette langue. Femmes de Bretagne est un réseau d’entreprenariat féminin en Bretagne et cela représentait mon envie d’entreprendre professionnellement, ainsi que la citation que j’ai écrite « Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie ». La personne qui faisait du yoga représentait mon envie d’essayer ce sport et de m’y tenir. Le canapé représentait  mon envie d’acheter une maison. Le parchemin manuscrit représentait mon envie de développer ma pratique de la calligraphie. Et enfin le personnage qui a un vêtement qui flotte dans le vent représentait le positivisme, la liberté d’être qui l’on veut dans la vie, dire oui aux choses de la vie.

Donc le bilan, qu’en est-il ?

  • Lecture : j’ai lu environ 40 livres cette année, beaucoup de livres de développement personnel qui m’ont fait énormément réfléchir et inspiré, aussi pas mal de romans.
  • Méditation : ma pratique s’est développée cette année même si elle n’a pas été régulière. Je pense d’ailleurs vous faire un article là-dessus en 2019 !
  • Voyage : peu de voyages en 2018, je suis partie quelques jours dans le Finistère sud en août mais surtout à l’heure où vous lirez ces lignes, je serai en Colombie pour 2 mois dont un mois dans un éco-village pour apprendre la permaculture, pratiquer la méditation, le yoga… Des articles vont aussi sûrement arriver là-dessus !
  • L’espagnol : peu pratiqué en 2018, j’ai eu quelques conversations avec des Colombiennes en France mais 2 mois en Colombie vont m’aider à ça !
  • L’entreprenariat : durant l’automne, j’ai suivi la formation d’émergence de projet de création d’entreprise de l’association d’Entreprendre au féminin, et j’ai un projet en route.
  • Yoga : Je me suis inscrite dans une association mais j’ai fait seulement 2 séances. J’ai hâte de voir si être dans un éco-village va m’aider dans la pratique ou si je peux dire définitivement que le yoga n’est pas pour moi.
  • Maison : j’ai finalement décidé en cours d’année que 2018 ne serait pas l’année où j’achète une maison, donc rien de neuf de ce côté-là.
  • Calligraphie : ma pratique a mis du temps à se développer mais je pratique régulièrement aujourd’hui et c’est lié à mon projet professionnel. J’ai d’ailleurs créé un compte instagram dédié, si vous souhaitez me suivre : @trust.the.letters
  • Positivisme : c’est un état d’esprit que j’essaye de mettre en place même si j’ai encore beaucoup de travail à ce niveau-là.

 

Comme vous avez pu le voir, certains souhaits ont plus été réalisés que d’autres mais dans la globalité, j’ai avancé sur pas mal de sujets. Dans tous les cas, cet outil m’a beaucoup été utile cette année et c’est pour cela que je le partage avec vous. Donc maintenant, si vous souhaitez savoir comment faire le vôtre, voici les étapes :

1/ Se poser et réfléchir à ce que l’on veut

Avant de se lancer dans la fabrication (qui est pour moi une partie sympa où l’on peut exprimer sa créativité), il vaut mieux réfléchir à ce que l’on veut vraiment. Il est important de choisir des choses que vous voulez et non des choses du style « ça serait cool si ça m’arrivait, mais si ça ne m’arrive pas ce n’est pas grave ». Non, choisissez des choses que vous voulez vraiment au fond de vous-mêmes. S’il vous faut plusieurs jours pour réussir à trouver ce n’est pas grave,  mais prenez le temps pour cette étape, c’est la plus importante.

2/ Rechercher les visuels

Une fois que vous savez ce que vous voulez, il va falloir trouver les visuels correspondant à vos envies. Ça peut être des images, des mots, des objets, mais ils doivent correspondre visuellement à ce que vous imaginez dans votre tête. Vous pouvez découper des magazines, coller vos photos personnelles, imprimer depuis internet… Prenez aussi le temps de chercher les bons visuels qui vous correspondent et ne faites pas les choses à la va-vite. Une fois que vous avez tout récolté, vous pouvez construire votre tableau. Ça n’a pas besoin d’être une œuvre d’art, ça a juste besoin de vous plaire visuellement.

3/ Regarder régulièrement son tableau

Accrochez votre tableau dans un lieu où vous le verrez régulièrement. Si vous le voyez souvent, vous vous rappellerez quelle sont vos envies. Cela permet de ne pas perdre de vue ce que vous voulez vraiment. Quand on est pris par la vie, la routine… on peut oublier nos envies, avec ce tableau, vous ne les oublierez pas.

4/ Commencez à mettre les choses en place

Toujours en utilisant la méthode des petits pas, c’est-à-dire petits objectifs après petits objectifs on met des choses en place pour aller vers la réalisation de nos envies. Commencez à faire des recherches sur le sujet, renseignez-vous sur ce qui existe autour de chez vous, donnez-vous des objectifs à atteindre. Il faut se mettre en route, oser et la suite suivra.

5/ Restez ouverts aux opportunités

Des fois, lorsqu’on veut quelque chose, on est tellement focalisé dessus que l’on ne voit pas toutes les opportunités qui se présentent à nous autour. Alors que peut-être il faut utiliser un chemin détourné, apprendre certaines choses avant de pouvoir obtenir ce que l’on veut. Si l’on reste ouverts aux opportunités, on va peut-être découvrir des choses qui n’étaient pas prévus mais qui vont nous être utiles pour la suite, nous faire rencontrer certaines personnes…  Dites oui aux opportunités !

citation bouddha.png

J’espère que tout cela vous donnera l’envie de créer votre propre tableau de visualisation si vous n’en avez pas déjà un. D’ailleurs je suis curieuse, est-ce que vous en avez un et comment est-ce que vous l’utilisez ?

Pour 2019, je n’en ai pour l’instant pas fait, j’attends de rentrer de Colombie pour cela car je suis sûre que ce voyage va m’apprendre énormément.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s