Comprendre vs ressentir

Cela fait plusieurs années que je suis sur un chemin de développement personnel et de spiritualité car ça m’intéresse. Je lis des livres. Je regarde des vidéos. J’en discute avec des amis. Tout ça est très intellectualisé et c’est ce dont je veux parler aujourd’hui.

Un des premiers livres que j’ai lu en développement personnel est « les 4 accords toltèques » de Don Miguel Ruiz. L’accord qui m’avait le plus impacté était : ne pas prendre les choses personnellement, j’en ai d’ailleurs fait un article sur ce blog. J’ai compris ce qu’il voulait dire, dans ma tête c’était très clair et pour autant est-ce que j’étais capable de l’appliquer ? Non, bien sûr.

Je vais vous donner un exemple très concret que j’ai vécu il y a quelques semaines. J’ai eu une relation avec une personne de mon entourage compliquée ces dernières années car cette personne projetait ses envies personnelles sur ma vie et moi je prenais ses remarques comme des critiques. Bien sûr, je n’avais pas compris à l’époque que c’était des projections et je prenais tout ce qui était dit personnellement.

Un jour, je ne pourrais pas vous dire comment ni pourquoi, j’ai arrêté de voir les critiques et j’ai vu les projections. Et là, tout a changé. Je n’ai pas juste compris l’accord toltèque, je l’ai ressenti. Tout ce que cette personne disait ne m’atteignait pas car elle ne parlait pas de moi mais d’elle-même. Elle ne me critiquait pas. Elle exprimait ses envies à travers des critiques. Et ce n’est pas quelque chose que j’ai intellectualisé, c’est quelque chose que j’ai ressenti au plus profond de moi. Les mots me coulaient dessus comme l’eau lors de la douche. Ils sont là mais ils ne restent pas.

Autant vous dire que ce sentiment est libérateur. Comprendre quelque chose est intéressant, le ressentir c’est le vivre. Je n’essaye plus de savoir, je sais. Même le verbe savoir ne correspond pas vraiment à ce que je veux décrire car on n’est plus dans le domaine du cerveau mais dans le domaine des tripes. Au fond de moi, je le sens.

Une amie m’a dit : « quand tu le ressens, ça devient ta vérité ». C’est exactement ça. Je ne dis pas que ce n’est pas un travail quotidien que je dois continuer d’avoir car les habitudes sont ancrées et il faut être vigilant. Mais dépasser le stade de la compréhension, c’est le but à atteindre.

Et vous, avez-vous déjà ressenti ça ? Et dans quelle situation ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s